Newsletter

Historique

Rougemont (ou Rougemont-le-Château depuis une décision du Conseil municipal prise en 1873) était, depuis 1871, un chef-lieu de canton de la partie restée française du canton Masevaux. Constitué à l’origine de 4 communes (Leval, Petitefontaine, Romagny et Rougemont), le canton a été modifié, en 1982, et aux 4 communes originelles se sont adjointes 6 communes nouvelles prises pour 3 d’entre-elles sur le canton de Fontaine (Felon, Lachapelle-sous-Rougemont et St-Germain-le-Châtelet) et pour les 3 autres sur le canton de Giromagny (Bourg-sous-Châtelet, Etueffont et Anjoutey). Depuis 2015, Rougemont-le-Château fait partie du canton de Giromagny et n'est plus un chef-lieu de canton.

Sous l’Ancien Régime, Rougemont était une seigneurie qui avait dépendu pendant longtemps (et jusqu’aux traités de Westphalie, en 1648) de princes autrichiens. C’était, avec d’autres territoires du Sundgau, comté dont la seigneurie faisait partie depuis le 9e siècle, ce que, dans les anciens livres d’Histoire, on appelait l’Autriche antérieure, c’est-à-dire, des territoires qui avaient appartenu aux Habsbourg bien avant que ces princes ne deviennent ducs d’Autriche, le premier duc d’Autriche de la famille des Habsbourg étant Rodolphe qui conquiert l’Autriche, en 1276.

Le nom de Rougemont (Rubeomonte en latin et Rothenberg en allemand) fait référence aux affleurements de grès rouge des Vosges qui se manifestent dans la région tant à Rougemont qu'à Leval, Romagny, Etueffont et St-Germain où une carrière a été exploitée aux 18e et 19e siècles qui a fourni, entre autres les pierres construction de l'église de St-Germain.

Si rien ne permet de penser que le village et ses environs aient pu être peuplés à l'époque préhistorique, il est à peu près certain qu'il le fut à l'époque celte, la fréquence dans la toponymie de noms d'origine celte permettant de donner quelque crédit à cette hypothèse. Le village étant situé sur la route longeant le pied des Vosges, de Masevaux à Giromagny, il est probable qu'un établissement militaire romain y fut installé et transformé en forteresse à l'époque franque mais les premiers châteaux-forts étaient des constructions en bois et il n'en reste rien (...)

Jean de Zutter

Lire la suite...

Sources :

  • Olivier Billot. Grave incendie à Rougemont en 1783. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 25. Juin 2000.
  • Bernard Grosboillot. La Compagnie des Chemins-de-fer d'intérêt local du Territoire de Belfort (CFB). Le « Tram ». La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 23. Juin 1999.
  • Bernard Grosboillot. Etat des mines et carrières en 1901. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 33. Printemps 2005.
  • Pierre Haas. Rougemont-le-Château à travers son passé. Bulletin de la Société Belfortaine d'Emulation. 1959, 1960-1961, 1962-1963, et 1964-1965.
  • Maurice Helle. Le point sur les débits de boisson en 1879 dans le pays sous-vosgiens. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine du Pays Sous-Vosgiens. N° 35. 2007.
  • Etienne Keller. Une caserne autrichienne à Rougemont. La Voge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 3. Juin 1989.
  • Etienne Keller. La guerre de 1870 au pied des Vosges. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 5. Juin 1990.
  • François Liebelin. Les fanfares sous-vosgiennes. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 10. Décembre 1992.
  • René Mathey. Un épisode de la guerre de 1870. La Vôge. Association pour l'Histoire et le Patrimoine Sous-Vosgiens. N° 6. Décembre 1990.
  • Bernard Petit. Le tramway dans le Territoire de Belfort. Le Chemin de fer d'intérêt local. Tome I, 1913-1948. Franche-Comté Editions. 2003.
  • J.-C. T. La guerre franco-allemande de 1870. Episode I: Les premiers combats dans le Territoire de Belfort. Vive le Territoire. N° 113. Novembre 2010.
  • Muriel Vandeventer et all. Le Patrimoine des communes du Territoire de Belfort. Flohic Editions. Paris 12e. 2002.
  • Pierre Walter (sous la direction de). Le vieux château de Rougemont, site médiéval. Foyer Rural de Rougemont-le-Château. Editions Delval. Belfort. 1993.
  • Jean de Zutter. Le canton de Rougemont. La Vie en bleu. N° 4. Rougemont-le-Château. 2009.
Retour haut de page

Contact


Coordonnées

Mairie de Rougemont le Château
3 place de l'Eglise
90110 Rougemont le Château
Tél. : 03.84.23.00.18
Fax : 03.84.23.72.07
 
Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h
Le lundi de 15h à 19h
Les mercredi et vendredi de 15h à 18h 

A la une